21/07/2006

Le cygne

 

Un violoncelle chante une mélodie calme et noble  qui fait penser aux vers de Sully Prudhomme, extraits des Solitudes (1869)

 

 

Le cygne chasse l'onde avec ses larges palmes

Et glisse  ...

………………………………………

Sa grande aile l'entraîne ainsi qu'un lent navire.

 

 .......... Il va d'une tardive et languissante allure.

  Le piano qui accompagne complète cette image en décrivant les rides légères qui effleurent la surface de l'eau au passage du cygne.

 

 

23:06 Écrit par Animusiques dans MUSIQUE "CLASSIQUE" | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.